10 habitudes des élèves qui réussissent

Réussir à l’école, pour moi, c’est pouvoir avoir le choix de faire ce que l’on veut plus tard et non pas d’avoir 20/20. Apprendre à bosser, savoir s’organiser, prendre des initiatives et tracer son propre chemin. Ne pas laisser d’autres personnes prendre des décisions à notre place. C’est être capable de découvrir ses points forts et ses points faibles. Découvrir ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas.

Alors voici 10 habitudes, conseils pour vous aider à réussir!

1 – Rester organisé avant tout

Les élèves qui réussissent sont des élèves qui sont organisés. Organisés dans la gestion de leurs classeurs ou cahiers, de leur matériel, de leurs fiches, de leurs révisions, de leur temps de pause, etc.

Toutes les idées sont bonnes à prendre. Des cahiers différents pour chaque sujet. Un cahier pour le cours, un autre pour les exercices faits en classe et un autre pour ceux faits à la maison. Garder des crayons, des stylos et des surligneurs en surplus. Si quelque chose n’est pas nécessaire dans votre sac à dos, sortez-le!

Bosser durant le lundi, mardi, jeudi et vendredi soir et se laisser le mercredi après-midi pour décompresser. Bosser en semaine et s’autoriser à souffler chaque weekend. Il n’y a pas de formule miracle ou de méthode infallible.

Les élèves désorganisés sont connus pour garder de vieux devoirs froissés dans leur sac à dos, alors assurez-vous de nettoyer régulièrement votre sac. Les feuilles en vrac et non classées, un planning de révision au jour le jour et en fonction des contrôles et devoirs communs, des cours mal rédigés, des fiches égarées, etc.

Comment on peut trouver l’envie et la motivation de bosser dans de telles conditions. Impossible! Par expérience, pour beaucoup d’élèves, réviser veut vraiment dire ranger et organiser ses cours.

2 – Savoir planifier et anticiper

Les élèves qui réussissent ont tendance à planifier leurs travaux bien à l’avance, en particulier pour les projets à long terme.

Les enseignants fournissent presque toujours un programme au début de l’année scolaire. Si vous savez qu’un grand projet de recherche sera dû dans deux mois, ne perdez pas de temps! Les élèves qui réussissent planifieront le processus – recherche, prise de notes, grandes lignes, brouillons – bien à l’avance.

Ce conseil s’applique aussi à l’élaboration des fiches de révision. Six matières et dix chapitres en moyenne dans l’année. Résultat, 60 fiches à faire. N’attendez pas les vacances de pâques pour commencer à les faire ou qu’on vous mette une interro pour vous attaquer à votre fiche. Planifiez! Faites-vous un tableau dans lequel vous mettrez vos chapitres et les fiches déjà faites. Essayez de ne pas prendre beaucoup de retard.

Comme on le dit toujours, il est préférable d’éviter la procrastination et d’espacer le travail en quantités plus petites.

3 – Participer activement en classe

Levez la main et posez des questions!

Facile à dire dans une classe de 30 avec un enseignant qui n’est pas très disposé à répondre à vos questions.  Mais il faut essayer. L’enseignant finira par vous répondre tôt ou tard… peut-être! En tout cas vos lacunes peuvent être partagées par d’autres élèves. Certains élèves plus timides que vous pourront être encouragés par le fait que tu oses lever la main, encore et encore.

Certains enseignants aiment les élèves qui participent et dans ce cas il faut en profiter à fond. Ils sont là pour vous transmettre des connaissances et vos éclairer dans votre processus d’apprentissage.

4 – Ne pas être perfectionniste

En parlant « processus d’apprentissage »…

Des élèves très motivés oublient parfois le premier mot de cette expression, le processus.

Personne n’est parfait à quelque chose dès leur premier essai! Il faut s’attendre à des difficultés, surtout quand on débute. Vous attaquez un nouveau chapitre en maths et vous vous attendez à tout réussir dès le départ. Certains élèves y arrivent, c’est des élèves qui ont des aptitudes extraordinaires. Mais ils sont une minorité. Pour la plupart, on va devoir essayer à plusieurs reprises avant de comprendre les différents mécanismes qui composent chaque chapitre.

Ceux qui réussiront, sauront quand le moment sera venu de demander de l’aide plutôt que de se frustrer davantage. Comme nous l’avons dit précédemment, les enseignants ne s’attendent pas à la perfection dans la plupart des domaines.

Les devoirs ont pour but d’améliorer les compétences de l’élève et il est parfaitement correct de faire des erreurs.

Mon objectif, en tant que professeur particulier, est de vous faire faire le plus d’erreurs possible. Il vaut mieux les faire en s’entrainant plutôt que de les faire le jour J. Vous ne croyez pas?

5 – Utiliser des ressources d’étude supplémentaires

Comme nous l’avons mentionné, les élèves qui réussissent savent quand demander de l’aide. Académiquement et professionnellement, il viendra un temps où il faudra demander de l’aide.

Si un concept n’a pas de sens, fouillez d’autres manuels, regardez des tutoriels en ligne, décortiquez des exercices corrigés, demandez à vos amis un peu plus calés en la matière, et bien sûr, contactez un professeur particulier!

Un bon professeur particulier doit être capable de vous simplifier et expliquer un concept très rapidement!

6 – Passez une bonne nuit de sommeil

Trop d’élèves se couchent tard et assistent aux cours sans se reposer suffisamment.

Les élèves qui font leurs devoirs tôt et ont une bonne nuit de sommeil vont être plus alertes pendant les heures de cours. Ce n’est pas sorcier. C’est encore plus important si vous avez une journée difficile avec 2 heures de maths, 2 heures d’histoire et 2 heures de philo!

Les élèves qui réussissent planifieront leur emploi du temps de manière responsable, ce qui leur permettra de se coucher à une heure raisonnable.

7 – Avoir un espace d’étude

Un grand pourcentage d’élèves essaye de faire leurs devoirs avec plusieurs sources de distraction, allant des téléphones portables aux téléviseurs.

Ce n’est vraiment pas idéal, et les élèves qui réussissent sauront terminer leurs devoirs dans un endroit calme, sans distractions. En étant distrait vous allez y passer plus de temps que nécessaire. Pourquoi passer 3 heures en faisant semblant de bosser? Pour donner l’impression que vous travaillez? Pour vous rassurer? C’est complètement inutile.

Pourquoi ne pas se fixer des créneaux de 30 minutes pour vraiment bosser un ou deux exercices. Durant ces 30 minutes, mettez toute votre énergie! Concentrez-vous. Recommencez 1 heure plus tard. C’est à vous de vous adapter en fonction de vos capacités!

Trouver un endroit au calme. Plutôt que de s’installer à table ou dans le salon, je recommande aux élèves de trouver un espace réservé aux devoirs (comme un bureau dans leur chambre) pour rester concentrés.

Soyez efficace! Arrêtez de perdre du temps en faisant semblant de travailler.

8 – Impliquez-vous avec des activités extra-scolaires

Les élèves qui réussissent ont une vision positive du processus académique et accordent une grande valeur à l’éducation.

Ces valeurs commencent lorsque les étudiants forment des liens plus étroits avec le domaine de l’apprentissage et de l’enseignement. Que ce soit en rejoignant un groupe pour apprendre le saxophone ou en faisant du bénévolat après l’école, les élèves qui participent à des activités extra-scolaires sont plus heureux et plus motivés tout au long de leur carrière académique.

L’école n’est pas le seul endroit où on peut apprendre. Rendez-vous compte de ça. On apprend dès qu’on interagit avec une personne. Cette interaction va développer soit notre intelligence émotionnelle ou intellectuelle.

La formation de ces deux intelligences est étroitement liée aux cursus universitaires ainsi que des opportunités qu’ils offrent. En plus, elle établit un respect durable pour l’apprentissage et ouvre, en définitif, la voie du succès.

9 – Utilisez la technologie à votre avantage

De nos jours, les étudiants ont accès à Internet, une ressource incroyable qui met une grande quantité d’informations à notre portée.

Le temps de marcher dans la bibliothèque et de feuilleter des catalogues de cartes pour trouver un document de recherche est révolu!

Les étudiants ont accès à une mine d’informations en ligne, notamment des exercices corrigés, des vidéos pédagogiques et des kilomètres de textes publiés. De plus, la plupart des écoles offrent maintenant des portails en ligne où les étudiants peuvent accéder aux horaires de cours, aux ressources et souvent aussi aux notes.

Les enseignants eux-mêmes ont souvent leur propre site Web avec des ressources de classe et des liens utiles.

Profitez de ces ressources!

10 – Mettez l’intégrité et l’honnêteté en premier

Lorsque nous utilisons le terme «malhonnêteté académique», il ne s’agit pas simplement de tricher à un examen.

Le fait est que beaucoup d’étudiants savent qu’ils peuvent trouver des réponses aux devoirs en ligne et qu’il y aura toujours un raccourci quelque part. Même s’il n’y a aucun risque de se faire prendre, les élèves qui réussissent ne le feront pas, car ils comprennent que cela nuira à leur performance à long terme.

Bien que copier un corrigé puisse vous faire gagner du temps, les résultats seront répercutés sur l’examen de la semaine prochaine lorsque les questions du test n’auront aucun sens.

Les élèves qui réussissent comprennent que l’intégrité est importante et que la réussite scolaire exige une grande part de responsabilité individuelle.

Helder Rubio

Papa, mari et entrepreneur je suis l’ainé d’une fratrie de 2 et fils de parents eux aussi entrepreneurs. Globetrotteur invétéré, polyglotte et économiste de formation, j’ai endossé pendant 6 ans les rôles de trader de matière premières et de directeur import-export PGC en Europe et en Afrique, suivi par 4 ans en tant que professeur indépendant de mathématiques et d’économie dans le Morbihan.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu