Lorsque l’on se lance dans un projet, beaucoup de problèmes s’imposent à nous. On pense rentabilité, efficacité, résultats. Avec le temps, si l’objectif reste le même, les moyens pour y arriver évoluent. Mais utiliser ces différents moyens, tel que Internet, demande du temps. Et certains entrepreneurs par exemple se demandent si les réseaux sociaux sont réellement utiles ou s’il s’agit d’une perte de temps.

On peut perdre son temps à faire des tas de choses. Créer du contenu, qu’il s’agisse de photos, de vidéos, de textes, de donner sa voix… Il faut ensuite éditer et distribuer, le tout selon une stratégie bien établie en amont !

Prenons cet article.

Et oui, on peut se poser la même question lorsqu’il s’agit d’écrire. Regarde celui-ci, qui sera lu par… deux personnes. Est-ce vraiment utile de donner du temps pour le penser, l’écrire, le publier ?

Vu de cette façon, bien sûr que l’on a tendance à se dire que ça ne vaut pas le coup. Que ce travail ne sera pas utile. Et c’est là qu’est la confusion ! Mais je suis prêt à faire de tout si je sais que plus tard cela me servira de munition. Car je suis persuadé que, en faisant bien les choses, mes efforts peuvent servir à appuyer mon travail auprès de futurs clients. Voir même à convertir ce travail !

Aujourd’hui il y a un problème que je rencontre un peu partout : si un effort n’apporte pas de résultat immédiat, alors il n’est pas intéressant. Voilà l’idée générale que l’on a tendance à avoir. Et c’est naturel ! Lorsque l’on pense une action, on veut que les conséquences soient concrètes et directes. Pour exemple, prenons un site à scoop. Lorsqu’un rédacteur publie un article, il veut que les conséquences se fassent ressentir dans la foulée. Article relayé en masse, popularité gonflante, le résultat est immédiat. On est tous poussés à agir comme si toutes nos actions devaient être directement quantifiables.

Allons droit au but. Que fait cet article pour moi ? Quelles conséquences immédiates a-t-il ? Aucune. Il ne fait rien.

Mais je montre tout simplement mon enthousiasme pour les plate-formes sur lesquelles je vais le poster. Facebook, Instagram, mon site personnel… elles sont nombreuses et font parties du vaste monde qu’est Internet ! Cela permet tellement de choses, tellement de découvertes. J’aime ces plate-formes. Et dans ce grand partage, ce grand monde virtuel, j’ai envie de participer et apporter mon contenu. J’aime que les personnes qui me suivent découvrent un peu de moi. J’aime qu’une personne, à des milliers de kilomètres, puissent découvrir cet article. Même des personnes n’ayant jamais entendu parler de moi ! Tu vois à quel point ces plate-formes offrent en partage, libertés et découvertes.

Souvent, on s’attarde sur ce que nos actions peuvent nous apporter aujourd’hui. On oublie le passé, on ignore le futur et on se focalise sur le présent. Et est-ce que se concentrer sur les conséquences immédiates est toujours le meilleur ?

Moi, je me force à penser au long terme. Est-ce que je suis toujours sûr de moi ? Non. Mais quelqu’un qui ne parie pas ne gagne pas. Avec mon contenu, je suis en train de me construire un profil, une présence, une personne. Il y a du contenu à mon nom, et il y en aura encore plus. La diffusion se fait sur différentes plate-formes. Et grâce à cela, mon profil et mon contenu apparaissent devant les personnes qui souhaitent me trouver.

Vous pourriez répondre que c’est une façon de voir les choses. Que c’est une stratégie et qu’il en existe des tas d’autres toutes aussi intéressantes. Mais quoi de mieux que d’avancer dans le présent tout en préparant notre avenir ? Cela ne peut pas être qu’une option.

Il serait insensé de ne pas penser avec deux ou trois coups d’avance.

Quels que soient vos projets, vos ambitions, vous ferez face à des imprévus. Qu’il s’agisse d’opportunités ou de problèmes, vous devrez réagir. Si nous vivons nos vies en pensant au retour immédiat de nos actions, la partie est perdue d’avance. Ma situation est un très bon exemple :

Le temps que je passe à peaufiner mon profil et ma présence en ligne n’est pas du tout rentable. Surtout que mon activité de professeur particulier se base sur mes disponibilités. Dans l’immédiat je suis plus perdant qu’autre chose. Et pourtant je le fais. Car je pense au long terme.

Regardons les choses sous un autre angle : je ne compte pas partir en retraite dans 20 ans, loin de là. J’ai et aurai encore des années et des années pour évoluer, construire, et je n’ai aucune idée de ce qui arrivera. Alors pourquoi ne pas jouer en ayant deux ou trois coups d’avance ? Personne ne peut dire ce qui va arriver. Qui se souvient de comment était le monde il y a 20 ans ? Personnellement j’avais 13 ans. Les smartphones n’existaient pas encore, et ne parlons même pas des réseaux sociaux !

Ce sont ces évolutions rapides et l’expérience de la vie qui permettent de vous l’affirmer : il est important de penser au long terme. Semez dès maintenant pour pouvoir récolter plus tard.

– FIN –

Merci infiniment de ton attention 🙂

N’hésite surtout à partager ou laisser ton avis sur : Facebook / Instagram / Twitter

D’après une idée de Helder Rubio et rédigé par Gwenn Quelo.

Helder Rubio

Papa, mari et entrepreneur je suis l’ainé d’une fratrie de 2 et fils de parents eux aussi entrepreneurs. Globetrotteur invétéré, polyglotte et économiste de formation, j’ai endossé pendant 6 ans les rôles de trader de matière premières et de directeur import-export PGC en Europe et en Afrique, suivi par 3 ans en tant que professeur indépendant de mathématiques et d’économie dans le Morbihan.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu