Article rédigé par Shakir Akoredo , fondateur de «  501 Words  », traduit et retranscrit par Gwenn Quelo , redacteur web.

 

Il n’y a pas besoin de preuves pour savoir que voyager fait parti intégrante de la vie d’un Homme. Mais les statistiques sont surprenantes : Plus de 4 milliards de personnes ont voyagé par avion durant l’année 2017.

Chaque minute, des milliers de personnes embarquent pour des voyages d’affaires, tandis que des torrents d’autres sont consommés par l’envie de voyager, de partir à l’aventure. Peu importe son objectif premier, voyager est plein de bénéfices. Mais ces bénéfices pour les entrepreneurs ne sont ils pas encore plus prodigieux ? Absolument.

Voyager peut créer une atmosphère d’introspection à mesure que les entrepreneurs font face à de nouveaux défis et s’y adaptent. Cela peut aider à développer ses instincts personnels en terme de résolution de problèmes, offrir un bon nombre de possibilités pour apprendre les leçons fondamentales de l’entrepreneuriat. En voici quelques unes.

La capacité de résoudre et relever des défis

Peut-être que la meilleure description de l’entrepreneuriat est une « zone de danger ». Créer et gérer une entreprise à succès n’arrive jamais sans au moins un ou deux moments où l’obstacle est inévitable. Cependant, la capacité à gérer les tâches difficiles est ce qui fait un champion.

De façon similaire, voyager vient avec toute une variété de défis et de situations potentiellement difficiles. Et chacune d’entre elles demandent une réaction immédiate tout en vous demandant de rester un résolveur de problèmes multidimensionnel. Les problèmes communs de voyage tels que les passeports égarés, les vols annulés ou encore la nécessité de s’intégrer à de nouvelles cultures… tout cela peut vous renforcer votre capacité à résoudre des problèmes et à « agir sur le coup », réagir rapidement aux situations qui se présentent à vous.

Innovation et créativité

Des recherches montrent que voyager à l’étranger rendent le cerveau plus créatif. Vous avez besoin de preuves d’un expert ? Voici le professeur Adam Galinsky de la « Columbia Business School », dans une interview pour The Atlantic : « Les expériences étrangères augmentent la flexibilité cognitive ainsi que la profondeur et l’intégration de pensées, la capacité à établir des liens profonds entre des formes disparates. » En bref, les situations étrangères aident le cerveau à apprendre comment naviguer en douceur entre différentes idées.

Cette compétence est pratique lorsque vous êtes confronté à des problèmes qui demandent de nouvelles idées telles que l’intuition. Les entrepreneurs ont besoin de créativité plus que de rigueur. Les stratégies innovantes peuvent vous mener à réinventer votre entreprise et et la faire évoluer d’une étape à l’autre. Lorsqu’il semble que vous n’avez plus d’inspiration, l’accumulation de l’expérience de vos voyages peut servir comme une source sur laquelle vous appuyer pour révéler de nouvelles perspectives.

Confiance en soi et orientation vers la diversité

Le voyage est ton meilleur professeur lorsqu’il s’agit d’avoir le courage de faire face à la peur de l’inconnu. Cette peur est typiquement l’une des choses qui va peser sur les propriétaires d’entreprises. Voyager va vous pousser hors de votre zone de confort et vous mener dans de nouveaux endroits. Même lorsque vous n’avez aucune idée des dangers à venir, les voyages vous apportent la confiance en vous pour aller de l’avant.

Mieux encore, voyager vous offre la possibilité d’apprendre comment différentes personnes interagissent et opèrent avec leur entreprise, apprendre différentes façons de gérer une société. Cela vous montre comment vous adapter aux diversités culturelles.

Les mêmes leçons et expériences s’apparentent aux exigences de base de l’entrepreneuriat. Voyager représente une myriade d’incertitudes, et les affaires sont pleines d’événements à couper le souffle qui exigent des décisions fermes et décisives. Les lieux de travail et les entreprises en général ont un besoin de plus en plus important de respecter la diversité culturelle. Une preuve de plus comme quoi les entrepreneurs peuvent (sinon doivent) apprendre des voyages.

Réseautage et opportunités d’affaires

Même si le monde devient inévitablement de plus en plus digital, le réseautage en face à face reste la meilleure façon de naviguer dans le monde des affaires. Voyager présente souvent des moyens merveilleux de tomber sur des gens que jamais vous n’auriez imaginé rencontrer. C’est un outil dans le réseautage avec le potentiel de mener à de grandes opportunités de carrière.

Si vous débutez une nouvelle entreprise, l’expérience que vous gagnerez en voyageant deviendra les briques pour construire un empire commercial viable. Vous pourriez juste faire un brainstorming maintenant, mais un voyage pourrait vous aider à clarifier votre besoin. Voir quelques unes des meilleures opportunités possibles autour du monde peut aider à choisir la bonne idée d’affaire ou un investissement à ramener chez vous.

Tirer parti de la technologie pour les besoins de l’entreprise

Bien sûr, vous devrez faire des compromis pour obtenir tous les avantages mentionnés ci-dessus. Pour commencer, vous aurez besoin de laisser du travail derrière vous. Du travail non terminé ou simplement en pause. Ce scénario oblige souvent les entrepreneurs à tirer pleinement parti des technologies pour faire fonctionner leur entreprise dans un monde où la téléconduite est la nouvelle norme pour les équipes fortes et de haute compétences.

Je gère mon blog et mon activité de marketing facilement depuis n’importe quel endroit dans le monde grâce à des outils comme Trello et ClickMeeting. Voyager fait du travail à distance une alternative bien plus plaisante que de rester enfermé dans une cabine de bureau.

Dans un voyage, il y a plus qu’une aventure. Les leçons et opportunités riches offrent des moyens importants que n’importe qui peut apprendre pour devenir un meilleur entrepreneur tout en explorant de nouveaux environnements à travers le monde.

 

Article rédigé par Shakir Akoredo, fondateur de « 501 Words », traduit et retranscrit par Gwenn Quelo, redacteur web.

Helder Rubio

Papa, mari et entrepreneur je suis l’ainé d’une fratrie de 2 et fils de parents eux aussi entrepreneurs. Globetrotteur invétéré, polyglotte et économiste de formation, j’ai endossé pendant 6 ans les rôles de trader de matière premières et de directeur import-export PGC en Europe et en Afrique, suivi par 3 ans en tant que professeur indépendant de mathématiques et d’économie dans le Morbihan.

Laisser un commentaire

Fermer le menu